Généralités sur l'évaluation

 

Évaluation de l'apprentissage ou évaluation pour l'apprentissage ?

- L'évaluation est un moment de l'apprentissage (évaluation en cours d'apprentissage) et non pas uniquement le point final de l'étude d'un sujet en histoire ou en géographie (évaluation sommative).

- Elle ne se suffit pas à elle-même et doit être articulée à des renforcements ou des approfondissements afin de donner à tous les élèves des acquis solides et donc mobilisables dans la durée.

- Les nouvelles technologies de l'enseignement permettent d'organiser sur internet des séances de tutorat entre élèves experts et élèves apprenants. C'est le début du collège hors les murs

Se reporter à la dernière partie du bilan du projet CACD

 

L'évaluation / compétences : à quoi ça sert ?

- A évaluer de façon plus objective la production d'un(e) élève une fois que les paramètres de cette évaluation (niveaux d'exigence, critères de réussite, indicateurs) ont bien été fixés. Une compétence est donc acquise ou ne l'est pas. Elle ne peut être acquise qu'à posteriori après apprentissage et résolution de problèmes.

Un barême d'évaluation chiffrée est beaucoup plus subjectif et dépend beaucoup du niveau de la classe.On peut avoir une bonne note dans une classe à niveau faible et une mauvaise dans une classe d'un bon niveau.On a constaté parfois des écarts de 9 points entre 2 correcteurs sur un même devoir de Mathématiques ! Donc une évaluation chiffrée, ça n'a pas vraiment de valeur mais ça en prend une parce que c'est écrit. Enfin,dernier inconvénient de la notation chifrée, on ne sait pas vraiment ce que l'élève sait réellement faire en fin d'année scolaire.

- A pointer beaucoup plus facilement les difficultés d'apprentissage d'un élève mais aussi à valoriser ses réussites surtout s'il est en perte d'estime de soi.

- A donner plus de transparence et de sens à l'acte d'évaluer. L'élève réalise que l'évaluation a pour rôle premier de faire le point sur ses acquis et non pas de cibler ses échecs.

- A permettre à l'élève de se responsabiliser face à ses résultats scolaires. Avec une grille de compétences bien construite, il (elle) est capable d'identifier celles qu'il doit retravailler en premier pour réusir.

Une grille de compétences bien construite respecte au moins les 2 critères suivants :

- une facilité d'utilisation pour éviter l'usine à cases: une seule grille donc une seule fiche, facile à compléter par l'élève. En fin de trimestre, l'élève utilise la grille de Pronote pour mettre à jour sa grille collée dans son cahier.

- un équilibre entre les capacités disciplinaires et transdisciplinaires pour préparer la validation des items du socle.

Cette grille de compétences doit aussi permettre de renseigner la grille transdisciplinaire générale (grille de fin de trimestre),synthése visuelle des résultats de l'élève, à laquelle le bulletin trimestriel apportera plus de détails explicatifs.

BRU Marc, MARIN Brigitte (dir.), L'évaluation et ses pratiques, Paris, Canopé éditions, janvier 2015, 126p.

P 27 Court article de synthèse de Frédérique LONGUET "Évaluation par standards ou évaluation par tâches complexes : quelles conséquences pour l'école ?"